Antoine Defoort

Après un cours passage universitaire en mathématique, Antoine Defoort a entamé des études d’art à l’ERSEP à Tourcoing.

Pas plus artiste que vous et moi, il essaie de maintenir une bonne ambiance et un taux de porosité élevé entre ses lubies de saison, la vie (la vraie) et l’art contemporain. Il se retrouve donc souvent aux prises avec des contradictions flagrantes qui sont soit fièrement assumées, soit honteusement dissimulées au moyen de sauts du coq à l’âne et de digressions sauvages.

Son travail vise à établir des connexions. Des connexions de formes, de sens, de médiums, de matériaux. On pourrait dire que ce sont des collections de connexions. Autrement dit, des « collexions ».

Il conçoit en général des pièces de manière autonome (vidéos, films, son, installations, textes...), pour les agencer ensuite lors de performances transdisciplinaires hétéroclites et anti-thématiques, dans lesquelles le jeanfoutre cohabite avec le bien foutu et le tragique côtoie l’incongru.

Antoine Defoort est en résidence à L’L depuis 2005. Différents projets sont nés de cette résidence de recherche : un solo (Indigence = Elégance) ou deux duos (Cheval, avec Julien Fournet ; &&&&& & &&& et &, avec Halory Goerger).

En 2010, avec Julien Fournet, Halory Goerger, France Distraction et Sarah Calvez), il crée l’Amicale de production (coopérative administrative, lieu de rencontres, d’édition et de développement de projets).

 

http://entuenedufard.be

www.amicaledeproduction.com