Isabelle Jonniaux

Isabelle Jonniaux suit un parcours très libre : une première formation universitaire à Louvain-La-Neuve (UCL) suivie de Vancouver (UBC) et d’Anvers (UFSIA) où elle complète un Master en Sciences Economiques Appliquées. Elle se plonge ensuite, pendant plusieurs années, dans le monde de l’entreprise, tout en questionnant les fondements de la croissance et du profit.
Progressivement, elle se tourne vers les arts vivants, y trouvant un champ d’investigation et de réflexion plus propice. Elle se forme à la scène, au jeu et à la dramaturgie dans différentes écoles (Studio-théâtre Alain de Bock, Studio Jack Garfein, Studio Michaël Chekhov) et à travers de nombreux workshops (Galin Stoev, Jean-François Peyret, Bénédicte Liénard, Roberto Alvim…).
Depuis 2003, elle joue en France, en Belgique, et développe des collaborations avec plusieurs compagnies. Elle travaille sur l’écriture collective notamment au sein de la Playground Cie (Limoges), explore le théâtre-documentaire avec la Cie Arcinolether dirigée Christophe Cotteret (Bruxelles), expérimente le théâtre intime et immersif avec la Cie du Veilleur dirigée par Matthieu Roy (Poitiers).
Metteure en scène, elle porte à la scène Maeterlinck (L’Oiseau Bleu) et Nancy Huston (La Virevolte), une adaptation dans laquelle elle croise l’écriture théâtrale et chorégraphique.
Parallèlement à ce travail d’interprète et de metteure en scène, elle cofonde en 2005 l’Atelier 210 (Bruxelles), un espace de création tourné vers l’émergence, où théâtre et musique se partagent la scène. Elle y est directrice artistique et responsable de la programmation théâtrale.

En septembre 2016, suite à un dossier de candidature, elle rejoint L’L pour démarrer une première recherche autour d’une envie de développement d’une écriture personnelle.