Sylvain Riejou

Sylvain Riejou débute la danse dans sa chambre, en apprenant les chorégraphies des clips de chanteurs tels que Prince, Madonna ou Mylène Farmer. C’est au cours de ses études de psychomotricité à la faculté de médecine de la Pitié Salpêtrière (Paris) que son rapport à la danse évolue, lorsqu’il intègre le groupe de recherche chorégraphique de l’université Paris 6.
Après l’obtention de son diplôme d’Etat de psychomotricien en 2004, il décide de parfaire sa formation de danseur en rejoignant la compagnie COLINE à Istres, puis la formation EXTENSION du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse.
Depuis 2007, il est interprète pour différents chorégraphes : Nathalie Pernette, Sylvain Prunenec, Didier Théron, Aurélie Gandit, Michael Allibert, Geisha Fontaine et Pierre Cotterau… Il a également travaillé sous la direction de la metteure en scène Coraline Lamaison pour le projet RUGBY, et du plasticien Boris Achour pour le film La naissance du Mikado.
En 2010, il réalise un peu par hasard une première vidéo-danse, Clip pour Sainte Geneviève, qui est présentée au théâtre de la ville à Paris, lors des manifestations Danse élargie en 2010 et 2012. Cela lui permet de découvrir les possibilités qu’offre la vidéo en termes de composition chorégraphique. Fasciné par cet outil, il se forme au montage en autodidacte. Il réalise plusieurs clips sur des musiques classiques et baroques, afin de détourner les codes de cet objet vidéo chorégraphique.
Il participe en 2012 au cursus TRANSFORME, dirigé par Myriam Gourfink à l’abbaye de Royaumont, pour s’interroger sur sa pratique d’auteur et son rapport au plateau. Cette expérience lui donne envie de confronter la danse et la vidéo sur un plateau, en cherchant à les rendre interdépendants et en interrogeant la notion de confusion corporelle : entre réalité et virtualité, mais aussi entre masculin et féminin.

PARCOURS À L'L
Suite à un dépôt de candidature, Sylvain Riejou entame une première recherche à L’L en fin 2013.